30 X 2017

C'est à la hauteur du tas de bois que l'on mesure... la poésie.
Bon, si ce dicton peut paraître anachronique il est pourtant parfaitement connecté à ma réalité !
L'espace est dégagé, c'est le temps de l'étude, arbre buisson persistant caduque parfumé remontant...
Je dessine. Lignes droites et cercles organisent volumes et couleurs, fruitiers et carrés de légumes en avant, je suis une fourmi dans ce monde qui va si vite, de ce bout de terre je voudrais réussir un paradis, une terre vivrière.
Je rêve bien, merci.

#journal-intime 051

Commentaires

Marie
30/10/17

France
Béziers

Les matous dessinent-ils aussi une belle carte au milieu de ces vrais arbres à chats ?

-------> ils y font leur yoga et attendent la suite avec impatience (pour sûr).

Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication.
Nom
Message Email
Pays
Ville

Email

Site web

IP

Message